L’émergence d’une intelligence collective

Quelle marge de manœuvre disposent les dirigeants pour que tous les salariés puissent mieux travailler et évoluer ensemble dans une entreprise ? Comment réussir à faire naitre une forme d’épanouissement et d’investissement suffisant pour aboutir à une intelligence collective ?

Cette pratique ancestrale existe depuis que les êtres humains disposent du langage et de la culture ; dès l’apparition des premiers hommes, les membres d’une tribu se réunissait pour ne former plus qu’un seul groupe et donc réaliser des actions qui seraient moins productives si elles avaient été effectuées de façon isolés (chasse, pêche, etc…).

Il n’est plus à prouver que l’organisation en équipe est le mode d’action le plus performant : l’engagement de ses membres résulte d’un sentiment d’appartenance, d’un engagement partagé et d’une interprétation commune du projet et de la solution envisagée. Cette force de groupe sera supérieure à la simple addition de multiples compétences et talents. Le but principale consiste à impliquer d’avantages les salariés d’une organisation afin d’améliorer leurs qualités de travail et de réussir ensemble ce qu’ils ne pourraient réaliser seuls.

Dans les faits, l’émergence d’une intelligence collective émane de la rencontre de deux facteurs : La notion d’intelligence qui peut être définie comme la faculté de compréhension et la notion de collectif de travail. Elle peut être adaptée soit avec une dimension limitée (pour une équipe ou groupe de travail), soit avec une dimension plus large où le collectif se caractérise par plusieurs individus qui convergent à la réalisation d’objectifs communs sous la direction d’un leadership.

Pour que l’intelligence collective devienne efficace, il est nécessaire d’engager des discussions et des dialogues entre les individus concernés. Les membres de l’équipe doivent être capables de développer une discussion ouverte et une compréhension commune sous différentes formes.

Tout le pouvoir de l’intelligence collective réside dans la capacité du manager et de son équipe à s’interroger sur sa façon de faire, de remettre en cause ses pratiques pour évoluer.

Lorsque les conditions pour l’instauration d’une intelligence collective sont réunies, les individus sont transformés en un groupe faisant preuve d’une forte cohésion, et créent une équipe dans laquelle la somme de tous les partis devient un tout bien plus grand et productif que chaque élément isolé.

Cette forme de synergie devient possible seulement si l’individu se sent réellement impliqué  dans le groupe et dans l’organisation en question. Il est du ressort de l’entreprise de réussir à installer un environnement propice à cette orientation. Il convient de se rendre compte de l’intérêt et de l’existence d’une véritable intelligence collective au sein du groupe, quel que soit l’individu, sans privilégier un membre par rapport à un autre. Chaque idée, même la plus mauvaise en apparence à son importance, à chacun de laisser exprimer sa créativité, véritable variable stratégique et de changement pour l’entreprise.

L’intelligence collective entraine inévitablement une élévation du niveau de conscience individuelle puis collective.

En délaissant ses intérêts personnels, en prenant en considération des besoins plus vastes (organisation, équipe), des enjeux prenant partis de l’environnement, voir même des enjeux couvrant un niveau planétaire ; alors le besoin individualiste d’être reconnu, pour sa personne, dans le cadre de son activité professionnelle s’atténue au profit des joies, des plaisirs et des émerveillements des résultats obtenus collectivement. Les uns aident les autres à réussir, créer, innover et donc à avancer dans la même voie.

Pour résumer, la mise en œuvre de l‘intelligence collective présente un nombre illimites d’avantages tels que :

  • Participe à la remotivation et au renouveau des équipes voir de l’organisation
  • Amène à des prises de conscience et d’inspiration au niveau individuel et collectif
  • Développe l’innovation et accroit la productivité et le profit
  • Conduis à percevoir d’avantage l’arrivée des tendances futures que ne seraient le faire des experts individuels
  • Crée une forte cohésion de groupe et de communauté
  • Joue un rôle dans la résolution des conflits sociaux internes et externes
  • Encourage l’émergence de nouvelles formes sociales.

Néanmoins, comme précisé précédemment, chaque interaction ne crée pas pour autant d’intelligence collective. Il existe toujours des cas de groupe qui ne démontrent pas une amélioration de leur prise d’intelligence.

Des rumeurs, du harcèlement, une dévalorisation poussée ou toutes autres sources de malaises au travail sont des causes directes de dysfonctionnement. L’intelligence collective demande une véritable communication ouverte, un respect et une confiance mutuelle, une curiosité et une volonté à explorer quelque chose plus vaste que soi-même.